Tous les articles par Claude Boucher

Nouvel Exécutif

Le 8 avril dernier avait lieu l’Assemblée générale des membres du SPINRS. À cette réunion, les professeurs de l’INRS ont adopté à forte majorité une nouvelle convention collective. De plus, un nouvel exécutif a été élu.

Notre collègue, Jean-Charles Grégoire (INRS-EMT) est maintenant président avec Gilles Sénécal (INRS-UCS) Vice président aux affaires internes qui remplace François Lépine (INRS-IAF) à qui nous devons plusieurs années de service au poste de vice président et finalement chef négociateur durant la dernière négociation. Jean-Christian Auclair (INRS-ETE) a été renouvelé au poste de Vice président aux affaires internes. Normand Tassé (INRS-ETE) a été confirmé au poste de secrétaire après avoir été coopté à ce poste en février suite au départ à la retraite de Rolf Morosoli (INRS-IAF). Le comité exécutif du SPINRS a été complété par le renouvellement du mandat de notre trésorier, Jacques Bernier (INRS-IAF).

Merci à François et à Rolf après plusieurs années à titre de représentants des professeurs.

Échelles salariales

Dans les journaux la semaine dernière, on apprenait que l’administration de l’UQAM avait reçu les résultats d’une étude intitulée “Rémunération globale des professeurs de l’UQAM” qu’elle avait commandé à la firme AON Conseil. L’objectif de cette étude est de comparer la rémunération et les tâches des professeurs de l’UQAM à celles des autres professeurs des universités québécoises.

L’INRS a été écartée cette étude “parce qu’ayant trop peu de points communs avec l’UQAM”.  Cependant, nous pouvons à tout le moins comparer nos échelles salariales.  Voici les tableaux de l’étude auxquels Albert Descoteaux a ajouté les salaires en vigueur à l’INRS

Force est de constater qu’en ce moment nous sommes, comme les professeurs de l’UQAM, parmi les moins payés.  De plus, même si nos échelles étaient majorées de 6% (2% par an 2007, 2008 et 2009) correspondant à la politique salariale gouvernementale (PSG), nos échelles atteindraient à peine celles de l’UQTR en vigueur actuellement sans tenir compte de l’application de la PSG au 31 mars 2009 et une majoration de 2% au 1 juin 2009, et resteraient bien inférieures à celles de Laval, Montréal et Sherbrooke, à qui on nous compare et avec qui l’INRS doit compétitionner du moins au chapitre de la recherche.

À ce moment-ci, nous n’avons qu’une offre verbale correspondant à la PSG (6%).  Nous avons demandé des offres écrites que l’administration ne nous a pas données et pour cette raison, nous ne sommes pas allés à la rencontre prévue le 30 mars.

Bien que notre demande initiale soit de 2%/an au dessus de la PSG, nous retenons comme éventualité 1.5%/an qui correspond à 3.5%/an qui avait été donné par notre administration à la firme PricewaterhouseCoopers en guise de paramètre pour faire des prévisions budgétaires de l’INRS.

Nouvelles de l’Assemblée des Gouverneurs

Un point qui touche l’INRS a été soumis à la dernière réunion de l’Assemblée de Gouverneurs (AG) de l’UQ :

Nomination de deux (2) membres au Comite de selection en vue de la designation d’une personne pour assumer la direction generale de I’lnstitut national de la recherche scientifique

Les deux personnes que l’AG a nommé sont M Ghislain Bourque, Recteur de l’UQTR  et M Paul Lafleur, Président et chef de la direction de BRP-Groupe conseil

Je comprends du règlement 11 de l’UQ ( Processus de consultation en vue de la désignation des chefs d’établissement ) qu’àprès un deuxième mandat, le chef d’établissement doit soumettre sa candidature suite à un appel de candidature qui  doit être lancé par le secrétaire général de l’UQ.

Il semblerait que M Pierre Lapointe ait avisé le CA de l’INRS qu’il ne soumettrait pas sa candidature.

Assurances collectives

Voici un document (Chiffrier Excel) issu de la dernière réunion du CRAC ( Comité réseau sur les assurances collectives ). Ce document illustre le calcul des primes aux assurances collectives.

Celui-ci est une mise à jour du chiffrier publié le 29 mai 2007.

Cette version contient 3 onglets avec un gabarit, conçu par Jean-Christian Auclair, qui permet aux professeurs de calculer le partage à partir de leur propre salaire.